La réserve, digne de son rang ?

La réserve, digne de son rang ?

27 octobre 2021 0 Par MARTIAL HESPEL

Une place de leader à la trêve – peut-être virtuellement partagée avec Saint-Martin du Var qui possède un match en retard et Vence deux – et des questions. Notre réserve peut-elle parvenir à atteindre un objectif ambitieux : monter en Pré-Nationale ? Une situation logiquement, normale, pour un club qui possède une Nationale 1. Nos voisins, même ceux pensionnaires de Nationale 2, ont leur réserve en Pré-Nationale. Nous n’y sommes pas, nous diverses raisons, que nous essayons de gommer.

L’arrivée d’un entraîneur de qualité, qui a aussi tout à prouver, Sébastien Garain, tend vers ce renouveau. Un groupe qui a certes changé mais qui conserve une certaine colonne vertébrale et – surtout – peut compter sur un groupe Nationale 1 gagnant en quantité et qui peut l’aider. Sauf lorsque cette dernière voit son infirmerie enfler. « Les descentes nous apportent beaucoup et on sait qu’ils ne seront pas continuellement amenés à jouer avec nous. On profite bien évidemment de leur présence très positive mais il faut aussi qu’on construise un projet de jeu qui soit pas trop N1 dépendant », narre avec sagesse Augustin, gardien de l’ETM.

Le groupe affiche les défauts de ses qualités. Il gagne mais manque parfois de constance, Sébastien n’a pas toujours été satisfait de la production malgré les trois points. Le naufrage subit à Vence (45-20), en effectif très réduit, a poussé a rappeler la fragilité du projet si les planètes ne sont pas bien alignées. « Nous avons une équipe qui joue pour la première saison avec cet effectif. C’est aussi dans la défaite qu’on apprend à se connaître. Après Vence, nous nous sommes dit que ce revers devait être un tremplin pour travailler plus fort », insiste Hadrien. Ainsi, il y a dix jours, face à une belle formation de Hyères, nos Antibois ont parfaitement réagi en s’imposant 23-22. Il ne fallait pas laisser le doute s’installer. Et même si les Varois ont un temps mené 12-15, les garçons de Sébastien, notamment grâce à un Quentin impérial dans sa cage, ont su renverser la tendance et se plonger dans une longue trêve d’un mois l’esprit libre.

« Comptablement c’est très positif, on est sur une très bonne dynamique. Et ça n’exclut pas que nous devons continuer à travailler collectivement en capitalisant sur ce bon début de saison », insiste Augustin. « On a des ambitions, mais on va prendre les choses match après match, continuer à progresser et se concentrer sur la prochaine échéance. » Sur un plan mental aussi ce dernier succès était important. Il permet à chacun de se prouver que le groupe est capable d’occulter une désillusion pour se relancer. « C’était un match capital pour nous. Il fallait se remettre sur la bonne voie d’autant plus que nous n’avions pas de joueur de l’équipe une pour relever le niveau. Nous travaillons pour jouer en équipe et rester uni sur le terrain. Nous avions à cœur de gagner face à Hyères », poursuit Hadrien.

En attendant la reprise du championnat le dimanche 14 novembre dans la salle de la réserve de Mougins – Mouans-Sartoux, un match qui s’annonce difficile, les garçons oscillent entre travail et phase de repos. Le début de saison fût intense. Il faut soigner les blessures et prévenir les pépins physiques autour d’un entraîneur, Sébastien Garain, qui fait le bonheur de chacun tant son implication dans le projet est sans faille, lui qui entraîne aussi les U17.