On vous raconte les Babies

On vous raconte les Babies

9 octobre 2020 0 Par OAJLPADMIN

Ce samedi matin sonnera le retour – après un week-end d’interruption – des séances de babyhand. Cette année, deux de nos recrues du groupe senior, Jérémy et Gauthier, sont en charge de cette catégorie cette saison à partir de 9h chaque sixième jour de la semaine. « L’accueil se fait sous le protocole qu’on nous demande. Gel hydroalcoolique et registre à remplir pour les parents en cas de souci pour qu’on puisse contacter chacun au plus vite. »


Comme les grands, les petits commencent par un échauffement. L’habitude est de mettre en place le jeu de la statue où les enfants apprennent à être réactif à chaque tapotement de main. Au fur et à mesure, pour corser le jeu, les garçons ajoutent des règles : une statue rigolote ou alors en fermant les yeux. Puis place au traditionnel épervier qui a fait vibrer tant de générations d’enfants !

« Nous prenons beaucoup de temps avec Jérémy afin de bien expliquer les règles aux enfants car parfois ils ont du mal à écouter, ce qui est normal, on est au début de la saison, c’est tout nouveau pour eux. Pour l’instant leur seul repère est leurs parents qui les accompagne c’est pour cela que l’on sollicite ces derniers à fin de nous aider sur certains ateliers ou encore à rassembler les enfants qui sont parfois timides. » Par la suite, place à des ateliers plus élaborés avec le ballon pour que les petits progressent dans leur motricité. Des slaloms avec roulade et tirs dans la cage ou encore des passes ce qui permet de mettre en place des interactions et casser cette barrière de timidité entre eux.

En résumé, de nombreuses activités ludiques qui apportent les bases du handball. « Une fois la séance terminée on regroupe tous les enfants. On leur demande si ils ont aimé puis on s’applaudit et on se donne rendez-vous pour le semaine suivante avec le sourire. » Le tout de la part de Jérémy et Gauthier avec beaucoup de pédagogie car chaque enfant est différent du copain d’à côté. « A chaque ateliers, leur perception change. On essaye de trouver des petites variantes si besoin et pour tout ce qui est relationnel on essaie de les mélanger pour qu’ils évoluent tous ensemble. On les pousse aussi à s’encourager. »


Petit mot final, Gauthier tient à remercier les parents pour leur accueil. « Avec Jérémy on vient de loin (rires). Les parents nous demandent si on se plaît ici et ils aiment nous demander comment ça passe chez les seniors. C’est agréable. »