• 12/02/2018

Quasiment en poule haute

Le 4 février dernier, pour son avant-dernier match de la première phase de la saison en PERF, notre réserve féminine a réalisé la belle performance de battre nos voisines de Cagnes-sur-Mer. Une victoire de 29 à 22 pour les filles de Marine Pastorelli.

« Un match qui fait plaisir. Nous avons pu prendre notre revanche du match aller où nous avions perdu de trois petits points alors qu'on était une de moins », raconte avec soulagement Marine. « De plus tout le monde a marqué sur ce match alors c'est encore mieux ! » Avec 26 arrêts à elles deux, Laure Martinez et Laetitia Racano ont bien fermé la cage, donnant plus de facilités pour plusieurs contres et montées de balles.

« C'était serré tout le match. On arrive à prendre un peu d'avance avec trois ou quatre buts par moment mais Cagnes a toujours réussi à recoller au score sans jamais passer devant. Les filles ont su rester concentré sans paniquer et ont creusé l'écart sur les dix dernières minutes pour finir à plus sept. »

Ce match, Marine ne l'a pas joué et pour une bonne raison. « Nous étions assez pour faire jouer les jeunes et c'est plus simple pour moi de coacher sans être sur le terrain. J'ai une meilleure analyse globale alors que quand je joue il est difficile de gérer le match, les changements et d'avoir la bonne analyse. Et puis, c'est surtout que quand je rentre sur le terrain, je n'ai plus envie de sortir (rires). »

Il reste un match à disputer dans cette première phase et ce sera aux Collines le 17 février prochain à 20h45. « Nous allons tout faire pour gagner ce match et confirmer notre place en poule haute. » Dans une poule perturbée par les forfaits générales il nous faut une dernière victoire pour assurer définitivement la place en poule haute ce qui serait une formidable nouvelle pour cette jeune équipe, reformée cette année.

Bonne semaine d’entraînement les filles ont compte sur vous !


  • 22/11/2017

Première victoire pour la PERF

Le week-end dernier notre réserve féminine a remporté son premier match de la saison à domicile contre le Handball des Collines. Signifions bien entendu que le HBDC n'est venu qu'avec six éléments. Mais, comme le veut la formule, c'est le jeu. Nous aussi nous n'étions que six précédemment à Cagnes-sur-Mer pour une défaite de justesse à la vue du contexte, 19-16.

Face aux Collines, les filles de Marine Pastorelli, qui a repris le groupe depuis quelques semaines, ont gagné 26-19. La marque était de 12-5 à pause. Jeune, le groupe était encadré sur le terrain par Marine bien entendu, mais aussi Laure Martinez et Laetitia Racano. Objectifs pour elles, laisser le champ libre aux plus jeunes et les aider à s'exprimer : on notera par exemple les 12 buts de Siham. Dans un même match, Juliette a elle réussi à marquer trois buts et réaliser trois arrêts dans les cages. Kenza, Alice et Léa ont elles aussi marqué. Dépourvu de gardienne de formation pour le moment, les filles se partagent le temps en dernier rempart : trois arrêts donc pour Juliette, quinze pour Laure et quatre pour Laetitia.

Objectif donc, aider les jeunes à se responsabiliser tant dans le jeu que dans le caractère également. On espère, en match, voir le groupe se stabiliser à un minimum de huit éléments et plus bien plus si possible forcément. Il faut prendre confiance et se donner les moyens de rendre cette équipe la plus compétitive possible. Chaque fille est attendue ! Prochain match le dimanche 3 décembre à Saint-Claude à 16h00 avant d'aller dans le Var le 10 décembre à Draguignan puis d'aller à Vallauris le 16. Un gros programme pour finir l'année civile.


  • 17/10/2017

Grande nouveauté au club cette année, plutôt un retour, découvrez la réserve féminine.

Thierry Coilot possède un groupe d'une douzaine de filles de niveau de jeu et de vécu dans le handball assez disparate. « La moyenne d'âge est tronquée, dans le sens où l'on a intégré les U17. »

Le premier match de la saison est arrivée tard, le 8 octobre. « Ce fut une aubaine. Si c'était arrivé plus tôt, à tous les niveaux, nous n'aurions pas été prêts. » Le coach a donc pu se concentrer sur le travail. « Il y a beaucoup de choses à voir. Je pars d'en bas. Donc les filles ne vont que progresser : enfin j'espère. Les entraînements se passent des fois dans la douleurs pour l'entraîneur (sourire). Mais les filles sont à l'écoute, certaines ont plus de difficultés que d'autres mais mon but en tant qu'entraîneur est de faire progresser toutes les filles vers le hauts. »

Thierry a également dû faire face à un gros souci dès la fin du premier match. La désaffection de sa gardienne qui, a la sorti du seul et unique match disputé pour le moment, a annoncé à son entraîneur et au groupe qu'elle arrêtait. Thierry s'est donc mis à la recherche d'une portière. « Une jeune fille se prénommant Julia, qui débute le handball cette année, a voulu faire un essai dans les cages sur un entraînement où notre gardienne était absente : comme tous les autres entraînements d'ailleurs. Cette jeune fille n'a pas peur du ballon : trois dans la figure ce lundi soir. Il reste certes beaucoup de travail pour que Julia soit un atout majeur, mais je crois en elle, elle est déterminée. »

Le retour de notre réserve est une excellente nouvelle. « Les filles ont ainsi une alternative pour rester au club et c'est une très bonne chose car certaines ont beaucoup de potentiel de progression. »

Prochain match pour les filles, ce sera aux Eucalyptus contre le BTP Nice, le 22 octobre prochain. Pour les filles comme pour notre entraîneur et pour le club, ce championnat est une découverte. L'inconnu pour chaque adversaire. Un seul objectif : se qualifier pour la poule haute. A suivre...