• 21/09/2018

Comme vous le savez, notre N2F a débuté son championnat par une défaite dans la salle du Plan de Cuques 34 à 28. Une déception tout de même car même si Soraya, toujours blessée, n'était pas là, notre recrue n'était également pas présente contre Ajaccio en coupe ce qui ne nous avait pas empêché de passer. 

"Il y a de la déception. On a fait presque le même match que la semaine dernière. C'est à dire inexistant en première et mieux en deuxième. Sauf qu'à la différence d'Ajaccio où on a pêché sur l'attaque et bien en défense, là, les curseurs se sont inversés. Prendre 19 buts en une mi-temps ce n'est pas normal", peste Raphaël Gallice, notre entraîneur. 

Même son de cloche pour notre Kaffy Gomis nationale, Capitaine. "Il faut dire que, pour préparer la rencontre, nous étions peu aux séances. Du coup, compliqué pour travailler correctement mais ce n'est pas une excuse. Nous n'y étions pas lors de l'entame de match. Face à Ajaccio c'était le même scénario. Un début de rencontre catastrophique et une seconde période presque parfaite. Mais cette fois ce n'était pas suffisant en vu de l'objectif." 

Raphaël poursuit son analyse et retient aussi le caractère du groupe en seconde période, sans bien entendu occulter la défaillance de début de rencontre. "On réagit. On ne lâche pas. On a été capable de revenir à un but dès le début de deuxième mi-temps. Ensuite on se fait beaucoup exclure : difficile de rester dans le match. Malheureusement dans l'autre sens ça n'a pas été trop sifflé. Mais bon... On est à l'extérieur et on ne maîtrisait pas le match donc les arbitres n'allaient pas siffler dans notre sens... C'est le jeu. Mais pour la suite, aux entraînements, il faudra être à 200% et se donner bien plus, être plus rigoureux." 

Et ce n'est pas Kaffy qui dira le contraire. "Nous devrons rentrer dans le match dès le vendredi et pour certaines c'est un peu difficile et c'est dommage. Malgré beaucoup de poteaux on manque, quand même, d'agressivité, de prise de responsabilité, d'engagement et à ce niveau ça ne pardonne pas. Il faudra d'avantage d'envie avec la manière. Je n'ai pas de baguette magique pour montrer les qualités de ce groupe mais ce que je sais c'est qu'à un moment donné il faut que certaines filles retroussent les manches et aillent au front sans la peur de se faire mal. Face à Bouillagues, pour ne pas reproduire la même bêtise que face au Plan de Cuques il va falloir jouer dès la première minute et protéger son but et ce jusqu'à la fin pour ne pas avoir de regret. J'insiste vraiment là dessus." 

C'est donc une réaction qui est attendue dimanche. On attend ce groupe N2F à un autre niveau et chacun espère une prestation la plus propre possible contre Bouillargues, à 15h00 pour la première des filles à Saint-Claude. Soraya sera là...


  • 07/09/2018

Dimanche, notre N2F débute officiellement sa saison avec son premier tour de coupe de France face à une autre Nationale 2, celle d'Ajaccio. Pour se préparer au mieux - surtout pour le championnat - notre coach à fait le choix de viser haut en affrontant des Nationale 1 : les centres de formation de Toulon et Nice.

Face aux Varoises, il faut le dire, c'était assez expérimental, mais non pas moins instructif. Maë, Soraya et Emilie - rien que ça - n'étaient pas là. C'était notre première sortie, la troisième déjà pour Toulon, une équipe qui a débuté sa préparation trois semaines avant nos Antiboises. En gouffre en terme de physique. D'ailleurs c'est le secteur qui fera défaut aux filles en fin de match après avoir tenu tête aux Varoises les deux tiers de la rencontre. Par la suite, un succès contre l'OGC Nice. Si Soraya était là, Maë et Emilie étaient toujours absentes. Les filles vont réaliser un match très solide et plutôt plein proportionnellement à l'avancée du projet de jeu. Prometteur et beaucoup de confiance.

Enfin, lors du tournoi Jacky Audoin, face à des équipes de plus faible niveau cette fois, Les Collines, Vallauris ou encore le BTP Nice, sur un format de deux fois quinze minutes, nos Antiboises vont s'imposer. "C'est toujours instructif. Le but était d'imposer notre jeu. Bien s'organiser sur les montées de balle et communiquer en défense. Il faut encore automatiser tout ça. Mais physiquement je pense que l'on est dans les temps", explique Raphaël Gallice notre entraîneur.

Cette semaine, pour préparer Ajaccio, trois séances de rigueur avec du physique, de la vitesse ou encore de l'explosivité pour mettre un peu plus en place les montées de balles sans oublier les ajustements défensifs et offensifs. Raphaël et Thierry continuent de travailler pour votre proposer le groupe le plus compétitif possible en vu du championnat et des débuts déjà importants face au Plan de Cuques et Bouillargues. Il faudra être prêt. Un succès en coupe de France aidera dans tous les domaines à monter en puissance.

Rendez-vous donc dimanche après-midi à Saint-Claude pour un coup d'envoi contre Ajaccio à 15h00. Une formation Corse que l'on retrouvera en novembre pour le championnat cette fois. Doublement important donc. 


  • 16/08/2018

Notre Nationale 2 Féminine a débuté sa préparation le 6 août dernier.

Cette dernière se passe très bien même si elle a été un peu perturbée avec la séance du vendredi 10 août annulée en raison de fortes pluies. Quelques minutes avant de retrouver la salle ce jeudi soir, coach Raphaël Gallice fait le point du travail en cours, lui qui est secondé cette saison avec Thierry Coilot.

« La première semaine fût sur piste. J'ai changé ma prépa et apparemment elle a l'air plus dure... Tant mieux. Je m'occupe de la piste et Thierry prend en charge la pliométrie et le renforcement musculaire. Elles transpirent beaucoup ! Les filles y mettent les tripes et c'est bien. Pour cette deuxième semaine il y avait encore deux séances de piste puis le retour en salle ce jeudi soir. On va discuter des objectifs et de la mise en place du jeu avec les filles. Il est important de les intégrer dans le projet de jeu. Le groupe ? Pour l'instant il n'est pas au complet. Entre les présentes, celles qui sont en vacances et celles qui bossent c'est compliqué de les avoir toutes d'un coup. Mais ce soir nous allons être quasiment au complet. On pourra voir l'intégration des nouvelles. Mais pour celles qui sont présentes tout se passe bien dans la vie de groupe. »

Malgré le retour à la salle, les filles n'en ont pas terminé avec le physique et quand le ballon sera là, ça commence par les montées de balles... Ça va cavaler...


  • 10/07/2018

Pour débuter sa campagne de coupe de France, notre N2F recevra une équipe de son future championnat version 2018-2019, Ajaccio.

Quelques mots de Raphaël Gallice notre entraîneur. « Comme chaque année ce match de coupe nous servira de préparation pour le championnat mais avec un enjeu. De plus cette rencontre va nous permettre de savoir où est notre niveau du fait que l'on joue face à une équipe de notre poule : très intéressant. Et puis il est très plaisant de pouvoir jouer un premier tour de coupe à la maison. Ça peut lancer une bonne dynamique. »

Ce match se jouera soit le samedi 8 ou le dimanche 9 septembre. Un tout petit peu plus d'un mois après la reprise de l'entraînement, le 6 août. Nous vous communiquerons le plus tôt possible le jour et l'heure du match face à Ajaccio pour que vous puissiez vous organiser rapidement afin de venir en masse soutenir les filles !

La préparation sera rythmée par des matchs face à la N1F de Toulon le 29 août, le 31 août face à une autre N1F, celle de l'OGC Nice. Enfin, le 1er septembre, un tournoi à Vallauris. Les oppositions sont encore à définir.

Notez enfin que la réception de Toulon se ferra à Saint-Claude. Là aussi, l’horaire vous sera communiqué le plus vite possible pour venir voir les filles.


  • 25/06/2018

Refonte des championnats oblige, notre nouvelle poule de Nationale 2 change beaucoup.

De nombreuses nouveautés avec un nombre de réserves qui augmente : trois au lieu de deux. Un voyage en Corse que nous n'avions pas, avec Ajaccio. Et puis de nombreux déplacements courts dans le Var avec La Garde, Hyères, ou encore Val d'Argens. Bref, beaucoup de nouveautés et on aime ça, pas de routine, il faut se réinventer. Pour faire simple, sur nos onze adversaires de la saison 2017-2018, nous ne retrouvons que Mazan, le Teil et La Garde.

De tels changements sont-ils stressants pour un coach ? "Ça ne me gêne pas plus que ça ! A part les trois équipes citées ci-dessus, les autres ne nous connaissent pas. Moi, en revanche, j'ai quelques souvenirs de mon passage à Cagnes-sur-Mer d'abord en PNF puis en N3F. Je vais essayer de me rappeler de leur style de jeu même si de longs mois se sont passés. J'ai une ou deux infos, comme Hyères et Mazan qui changent de coach. On verra bien. Le plus important c'est nous", explique Raphaël Gallice.

En résumé, ce championnat sera composé de quatre équipes qui jouaient en Nationale 2 et quant aux huit autres, elles viennent touutes de Nationale 3. Malgré un renforcement évident de notre groupe, Raphaël se veut très prudent. "Il ne faudra pas penser que ça sera facile du fait que les deux tiers du championnat vient de N3F et que le niveau baisse d'un cran. Bien au contraire. Si nous sommes sur le plus bas niveau de nationale - car tout le monde parle d'une nouvelle N3F mais c'est tout juste une Pré-Nationale - c'est que nous sommes à notre place. Il faudra être plus sérieux et rigoureux. Se servir de l'expérience acquise. On a pu rivaliser face à des équipes du haut de tableau. Cela veut dire que nous sommes capables de bien jouer. Il faudra être régulier. Ce sera la clé."

Il faudra donc jongler aussi avec les réserves et avoir, cela ne fait pas de mal, un peu de chance au passage au moment de les jouer. "Leur influence sera très importante. Si l'équipe pro est complète, toutes les jeunes qui s'entraînent avec l'équipe n°1 seront présentes avec la reserve. Mais il suffit d'une ou deux blessées chez les pros pour piocher dans la réserve et donc s'affaiblir."

Preuve du sérieux que devront tout de suite avoir les filles, deux matchs amicaux calés face à deux Nationale 1, réserves de LFH, Toulon le 29 et Nice le 31 août. Déjà de gros testes pour voir où nous en sommes avant le traditionnel début de la compétition officiel avec la coupe de France : le week-end du 8 septembre.


  • 20/06/2018

Dans le but d'une structuration de plus en plus poussée et pour optimiser la richesse humaine au club, nous vous annonçons, à la demande de Raphaël Gallice, que Thierry Coilot sera son adjoint sur le banc de la N2F pour la saison 2018-2019. Deux caractères différents, mais complémentaires, qui devraient faire du bien aux filles, d'ailleurs, que ces dernières soient prévenues, Thierry ne sera pas là uniquement pour faire le porteur d'eau ! Une belle association à venir !


  • 08/06/2018

Que cela fait du bien ! On pourrait presque dire que la saison 2018-2019 a commencé le samedi 2 juin dernier après un succès contre La Garde pour conclure l'année.

Un score de 21 à 17 qui plus est sans l'une de nos principales cadres, Kaffy Gomis, qui était en Corée du Sud avec sa sélection nationale du Sénégal. « Terminer sur une victoire est vraiment géniale », ne peut cacher notre entraîneur Raphaël Gallice. « En plus, il y a eu la manière. Devant notre public nous avions à cœur de bien finir la saison mais aussi de prendre une sorte de revanche sur le match aller (Défaite dans le Var 24-23 ; ndlr). »

Hormis la symbolique ouverture du score de nos adversaires après quarante secondes de jeu, ce sont bien nos filles qui vont rapidement prendre les devants et se créer un matelas qui sera bien utile dans le dernier tiers du match : 4-1 ; 6-2 ; 11-5 et 12-7 à la pause.

« On a bien entamé la rencontre en étant très solide en défense. J'avais revu le match aller pour mettre en place les réponses défensives adéquates à leurs attaques. Et ça a marché. Tout le monde a été mis en confiance et même Audrey qui a réalisé 18 arrêts sur 35 tirs ! Dans la foulée on a bien monté les balles. Tout le monde a fait le boulot. En deuxième mi-temps (Alors que l'écart monte à 14-7 ; ndlr) on a moins mis de pression sur les montées balles. Et la prise en strict sur Britney nous a perturbé. Du coup notre adversaire est revenu dans la partie (19-17 pendant un temps ; ndlr). Mais en défense nous avons tenu bon et mis en échec les Varoises. Tout le monde a été solidaire. On sentait la volonté de l'équipe de bien finir. Ça va nous permettre de se retrouver au mois d'août avec le sourire. »

L'ensemble du club a également très apprécié la présence de Soraya Hamiti. Comme chez elle – une saison en Nationale 1 à Saint-Claude n'y est pas étrangère – celle qui rejoindra le groupe à la rentrée nous a gratifié toute la soirée de son plus beau sourire ! Elle en a également profité pour regarder le groupe jouer, une bonne chose pour son intégration dans quelques semaines.

Les filles ne relâchent pas tout de suite, encore deux entraînements la semaine prochaine mais aussi un match amical face à notre réserve masculine ce vendredi soir, histoire de ne pas couper tout de suite.

Comme vous le savez, notre N2F a débuté son championnat par une défaite dans la salle du Plan de Cuques 34 à 28. Une déception tout de même car même si Soraya, toujours blessée, n'était pas là, notre recrue n'était également pas présente contre Ajaccio en coupe ce qui ne nous avait pas empêché de passer. 
 
"Il y a de la déception. On a fait presque le même match que la semaine dernière. C'est à dire inexistant en première et mieux en deuxième. Sauf qu'à la différence d'Ajaccio où on a pêché sur l'attaque et bien en défense, là, les curseurs se sont inversés. Prendre 19 buts en une mi-temps ce n'est pas normal", peste Raphaël Gallice, notre entraîneur. 
 
Même son de cloche pour notre Kaffy Gomis nationale, Capitaine. "Il faut dire que, pour préparer la rencontre, nous étions peu aux séances en même temps. Du coup, compliqué pour travailler correctement mais ce n'est pas une excuse. Nous n'y étions pas lors de l'entame de match. Face à Ajaccio c'était le même scénario. Un début de rencontre catastrophique et une seconde période presque parfaite. Mais cette fois ce n'était pas suffisant en vu de l'objectif." 
 
Raphaël poursuit son analyse et retient aussi le caractère du groupe en seconde période, sans bien entendu occulter la défaillance de début de rencontre. "On réagit. On ne lâche pas. On a été capable de revenir à un but des le début de deuxième mi-temps. Ensuite on se fait beaucoup exclure : difficile de rester dans le match. Malheureusement dans l'autre sens ça n'a pas été trop sifflé. Mais bon... On est à l'extérieur et on ne maîtrisait pas le match donc les arbitres n'allaient pas siffler dans notre sens... C'est le jeu. Mais pour la suite, aux entraînements, il faudra être à 200% et se donner bien plus, être plus rigoureux." 
 
Et ce n'est pas Kaffy qui dira le contraire. "Pour la suite de la saison, nous devrons rentrer dans le match dès le vendredi et pour certaines c'est un peu difficile et c'est dommage. Malgré beaucoup de poteaux on manque, quand même, d'agressivité, de prise de responsabilité, d'engagement et à ce niveau ça ne pardonne pas. Il faudra d'avantage d'envie avec la manière. Je n'ai pas de baguette magique pour montrer les qualités de ce groupe mais ce que je sais c'est qu'à un moment donné il faut que certaines filles retroussent les manches et aillent au front sans la peur de se faire mal. Pour ne pas reproduire la même bêtise que face au Plan de Cuques il va falloir jouer dès la première minute et protéger son but et ce jusqu'à la fin pour ne pas avoir de regret. J'insiste vraiment là dessus." 
 
C'est donc une réaction qui est attendue dimanche. On attend ce groupe N2F à un autre niveau et chacun espère une prestation la plus propre possible contre Bouillargues, à 15h00 pour la première des filles à Saint-Claude. Soraya sera là...