ASSEMBLÉE GÉNÉRALE - 3 JUIN 2019

  • 16/03/2019

Dans le match des réserves, décidément, Monaco nous aura posé bien des problèmes en ETM en nous battant deux fois. La seconde, le week-end dernier en Principauté 29-23. Si Antibes reste derrière mais au contact les trois quarts du match, le manque de rotation et la fatigue répétée à cause d'un effectif très réduit depuis plusieurs matchs, n'a pas permis de tenir et l'écart s'est creusé.

"On s'accroche mais c'est difficile. Voilà un moment qu'à l'entraînement et aux matchs nous ne sommes que huit ou dix tout au plus. C'est difficile de travailler et on fatigue. C'est dommage car contre Monaco on tient pendant cinquante minutes. Les péripéties et le manque de joueurs font qu'on craque sur la fin. Ce serait pas mal que tout le monde se sente un peu plus concerné. Là on joue le leader Villefranche, une super équipe et c'est ce genre de match qui sont les plus intéressants à jouer en terme de motivation. Nous n'avons rien à perdre", confie le Capitaine Clément.

"Comme depuis quelques semaines on sera peu sur la feuille de match. Ca devient récurrent à ce niveau mais c'est comme ça. Le groupe Nationale 2 n'étant pas hyper large nous avons peu de descentes et puis dans notre groupe on a beaucoup de blessés, plus des absents pour des vacances et autres raisons", explique le coach Charloton. On oublie pas non plus que Jean-Michel possède beaucoup de garçons de 17, 18 ou 19 ans dans son effectif qui pour beaucoup sont à des moments importants de leur vie en terme d'études, de stages ou d'entrée dans la vie active. Il faut réussir à jongler alors avec le handball et ce n'est pas toujours facile.

"C'est très compliqué d'avoir un collectif au complet pour bosser et progresser. Mais on est là avec les gars valides qui ont envie de jouer et faire quelque chose de collectif. Avec le printemps ça ira mieux mais qu'il est long à arriver. Nous l'avons payé cher contre Monaco car au complet nous aurions pu faire un beau résultat. Il est dommage pour nous de devoir se confronter à ces équipes avec un effectif réduit. Aujourd'hui on va combattre avec nos forces et créer cette belle surprise à Saint-Claude. Mais à l'avenir il nous faudra en senior avoir un plus gros réservoir de joueurs pour les équipes n°2 et n°3. C'est important pour l'avenir et les différentes ambitions."

Après treize journées, Antibes est huitième de l'ETM à un point de la cinquième place. Coup d'envoi du match face au leader à Saint-Claude à 18h00.


  • 05/03/2019

Et de trois ! Nouvelle victoire [31-26 contre le Handball du Golfe] et la série continue pour l'ETM qui remonte la pente après un hiver très compliqué. A la maison face au dernier ? Quoi de plus normal ? Non ! Jean-Michel avait avec lui dix joueurs dont cinq de 17 ans et trois de 19 ans. Ajoutez Mike et Clément. Bref, un groupe ultra jeune qui ne demande qu'à progresser dans le futur. "C'est une victoire des jeunes face à des vieux briscards", commente Jean-Michel.

Personne ne dénigrera ce succès du fait que les Varois soient derniers. "Le résultat est là, on continue à bien jouer. Sur ce match ce n'était pas facile de se concentrer car l'équipe adverse est arrivée quinze minutes avant le début de match et pendant les trois quarts de la rencontre ils ont cassé le rythme de jeu et comme d'habitude les équipes mieux classées se mettent au rythme des équipes mal placées. Ce match est encore une bonne expérience pour mes jeunes que je félicite car ils l'ont gagné en équipe."

Ce championnat est encore très long car ce match était tout simplement le premier de la phase retour. Cinquième du championnat, Antibes va jouer un match important pour continuer de remonter au classement dès samedi à Monaco... quatrième avec trois points d'avance sur notre équipe.

"Ça va être délicat car ils sont sur une bonne série depuis quelques temps et à l'aller on avait perdu de la plus mauvaise des manières avec un records de pertes de balles et une équipe qui ne se connaissait pas. On a pris des trempes pour avancer. J'espère cette fois que mes gardiens gagneront le duel d'arrêt à distance face à leurs homologues Monégasques. Mais les Gougouilles vont bien. On doit continuer à garder la dynamique et le plaisir de jouer ensemble."

Et la bonne dynamique actuelle le coach n'est pas le seul à la ressentir avec plaisir, c'est aussi le cas de l'un des deux vieux... Mike Patole 20 ans. Oui, car à côté des gamins de 17 et 19 ans, Mike qui va sur ses 21 ans fait figure de dinosaure.

"Ça se passe de mieux en mieux, au début les jeunes avaient un peu de mal à s’intégrer mais maintenant tout se passe très bien et ça se sent dans les résultats ! Alors il est certain que le championnat est encore très long. Le plaisir est là et le fait de gagner renforce ce plaisir. Le collectif est en pleine progression, on commence à vraiment bien trouver nos automatismes et ça fait plaisir ! Avec nos derniers résultats on affiche le fait de posséder un bon groupe qui a du potentiel. Maintenant à nous de continuer dans cette dynamique pour finir au mieux cette saison."

Le groupe n'aura pas le temps de s'ennuyer car si la première partie de saison a été jalonné de trêve, ce ne sera plus le cas, car après Monaco, les garçons vont enchaîner chaque week-end sans coupure avec le leader [12 matchs 12 victoires] VSJB, puis le Cros-de-Cagnes, Hyères et Saint-Tropez. Cinq matchs de suite, il va falloir du souffle mais aussi des forces avec un maximum de garçons aux entraînements et disponibles aux matchs !


  • 25/02/2019

Quoi ? Onze journées ? Mais c'est la mi-saison seulement ? Et oui ! Vous ne rêvez pas, le 2 mars prochain, lorsque notre ETM recevra le Handball Club du Golfe, se sera pour le compte de la première journée de la phase retour.

Un championnat séquencé en épisodes souvent éloignés, qui va se terminer fin mai. La faute à des coupures répétées et très longues dû au championnat d'Europe Féminine organisé en France puis au championnat du monde Masculin en Allemagne et au Danemark. Parfois, c'est vrai que nous avons, le coach en tête, du mal à faire le lien avec les championnats amateurs, mais la Fédé est parti sur une organisation de tout couper - ou presque - pendant ces périodes dorées pour les Bleu(e)s. Un défi permanent : savoir gérer le collectif.

Pour ce qui est du terrain, le groupe respire et a sorti la tête de l'eau. Après un enchaînement de défaites et avec très peu de renfort de la Nationale 2, nos Antibois ont battu coup sur coup Saint-Maximin dans le Var (25-26) puis à Saint-Claude l'équipe de La Valette (33-29). Conséquence, les gars abordent la deuxième partie de saison avec un matelas d'avance sur la zone rouge avec un bilan qui a repris des couleurs : 5 victoires pour 6 défaites.

"Si on regarde bien les feuilles de matchs, nous avons joué les deux matchs diminués mais le groupe a fait bloc : neuf et dix joueurs dont deux gardiens à chaque fois. Il y a eu des blessés, des gars qui étaient en BAC blanc, d'autres avec des maux de tête ou en vacances, mais le groupe a fait le travail. Pour exister dans ce championnat il fallait se remettre à gagner. Pour cela, on a bossé sur le terrain et dans les têtes. Point positif, les gars sont dans le projet de jeu. Enfin ! Nous sommes des compétiteurs. On reste sur deux victoires mais il faut faire une belle série pour satisfaire notre gosier car il était un peu sec (rires). Je suis ravi de ce que produisent mes Gougouilles, à nous de continuer la série et de prendre du plaisir c'est le moteur des équipes. Travail et plaisir."

C'est donc un tout nouveau championnat qui commence et les équipes qui gagnaient ou perdaient en première partie de saison, avec des pauses récurrentes, ne seront peut-être pas les mêmes désormais que chaque week-end aura sa vérité. Il faudra tenir sur la distance et Jean-Michel aura besoin de toutes les forces possibles pour terminer le plus haut possible.


  • 19/10/2018

C'est un début de saison tout à fait correct pour notre réserve senior masculine qui évolue en ETM. Deux victoires et deux défaites dont une contre l'archi favori du championnat : Villefranche-sur-Mer.

Dernier succès en date le 14 octobre, de belle manière à domicile contre le Cros-de-Cagnes, 38 à 32. "Il faut être content de gagner ce genre de match. Je suis surtout heureux pour mes joueurs", raconte avec bonheur notre coach Jean-Michel Charloton. "Nous avons été beaucoup plus disciplinés que lors de notre match contre Villefranche. Il est vrai que sur le douze de départ, c'était une première pour sept joueurs. Samedi nous avons eu un ratio favorable au tir et moins de dix ballons perdus. Maintenant il va falloir confirmer ce succès à Hyères. On avance comme cela : match après match."

Jean-Michel a également tout le loisir de pouvoir compter en ce moment sur un groupe assez large. En effet, l'infirmerie est vide en Nationale 2. Conséquence, il a du choix pour son équipe. "C'est vrai qu'actuellement je ne me plains pas. Thibault Prévot descend régulièrement avec nous. Cela doit lui faire du bien de jouer avec ses potes. Et puis Simeon nous donne également un coup de main. Nous avons aussi des joueurs de la réserve qui montent : ça motive les gars."

Jean-Michel confie que, pour la première fois depuis son arrivée à Antibes, son groupe en réserve est large avec plus de quinze joueurs actuellement. "C'est super pour bosser et progresser car les gars qui ne sont pas sur la feuille le week-end viennent avec l'état d'esprit pour être présents dès le match suivant. A présent il faut continuer de gagner pour avancer et progresser en toute sérénité. Mais on sait très bien que le progrès n'est rentable que dans l'adversité."

Coup d'envoi à la salle Jules Ferry de Hyères ce samedi à 20h30. Trois points permettraient à notre groupe de rester au contact du groupe de tête.


  • 08/10/2018

39-24. Clair, net et sans bavure. Notre réserve masculine n'a jamais été en mesure d'inquiéter le TGV qu'est le VSJB en Excellence Territoire. Un groupe renforcé cet été qui enchaîne les victoires et qui, malgré le fait d'être partie avec 6 points de pénalités en raison d'un non respect de règlement au niveau arbitral, vise la montée et c'est légitime.

De notre côté, le groupe a considérablement été renouvelé et est très jeune. Tout est à apprendre. "Villefranche est le favori", ne conteste pas notre coach Jean-Michel. "Ils ont très bien joué. Nous avons été un peu naïfs sur pas mal de phases de jeu mais en perdant à peu près 18 ballons sur une mi-temps on ne peut pas s'attendre à gagner un match face à ce genre d'équipe. De plus notre défense et nos gardiens n'ont pas existé. Par contre on ne manque pas d'envie mais ça ne suffira pas pour gagner un match si l'envie de défendre, l'envie de jouer ensemble ne sont pas au rendez vous."

Jean-Michel continue de travailler sur le projet de jeu mais aussi sur la cohésion. L'important est aujourd'hui de stabiliser l'effectif. Il a maintenant une semaine pour préparer la venue, dimanche prochain, du Cros-de-Cagnes.

"Cette défaite fait mal, mais c'est le sport. Maintenant à moi de trouver la solution et remettre mes guerriers en route. Mais nous verrons pour les prochains matchs si cette défaite nous aura servi. Il faut éviter d'être individualiste et il faut jouer ensemble. Je le répète mais ce qui prime pour moi c'est le groupe, que chaque individualité se mette au service du groupe et que nous atteignons notre objectif. Il va falloir vite gagner pour ne pas perdre notre objectif de vue..."

Le dimanche 14 octobre prochain, notre équipe reçoit le Cros-de-Cagnes, qui a perdu ses trois premiers matchs. Celui là, nos Antibois, doivent le gagner pour revenir, vite, dans la première partie de tableau.


  • 28/09/2018

Pour notre jeune réserve masculine qui évolue en ETM, il y aura sans doute un avant et un après affrontement face à une autre réserve, Monaco.

Après avoir bien mené sa barque en début de rencontre, à la maison qui plus est, en menant 7 à 2, l'écart va vite se réduire et à la dernière seconde de la première période, Monaco passe devant, 14 à 15. Par la suite, tout en restant à une distance raisonnable, nos garçons ne parviendront pas à reprendre le dessus pour au final s'incliner 31 à 33.

"C'est terminé la classe biberon", lance Jean-Michel en fin de rencontre ! "Nous n'avons pas su rester dans notre rencontre, à jouer notre jeu, Monaco a fait ce qu'il fallait pour nous déstabiliser. A l'avenir il faut que les garçons se taisent ! Ils ont oublié de jouer au handball. J'attends pour le prochain match une belle équipe de guerriers et qu'on retrouve le plaisir de la gagne."

Même sentiment pour Clément, Capitaine de l'équipe. "On est bien rentré dans le match ! Et petit à petit on en est sorti... Monaco a joué avec ses armes et nous n'avons pas su resté concentrer sur notre jeu."

De retour au travail cette semaine, les garçons, qui ne jouent pas de coupe Régionale puisqu'étant une réserve, affronteront à Villefranche-sur-Mer la belle équipe du VSJBH, l'une des favorites du championnat. Après deux journées, nous sommes quatrièmes.


  • 03/09/2018

Les dernières nouvelles de notre équipe Excellence Territoire Masculine qui a débuté sa série de match amicaux. L'occasion pour Jean-Michel Charloton de faire un point à moins de quinze jours du début de saison.

"L'équipe se prépare et ça se passe plutôt bien. On est en phase avec ce qu'on veut faire mais on aura, je pense, un petit peu de retard. Le problématique est toujours la même : avoir tous les joueurs en même temps. Mais dès ce mois de septembre je sais que ce sera le cas. Cela va me permettre de bosser concrètement sur notre projet de jeu.

En amical face à Fréjus, nous avons largement perdu, mais globalement il y a une grosse satisfaction malgré tout sur le plan de l'investissement. J'ai vu une équipe qui ne lâche rien malgré le score. Alors oui la marque était large, mais ce qui m'intéresse ici c'est continuer à connaître mes joueuses pour les mettre bien en place. Dernièrement nous avons affronté Mougins. Une défaite, mais cette fois, j'ai vu des comportements complètement différents. On perd sans avoir de défense mis en place et sans avoir réellement travaillé notre attaque.

Mon équipe va progresser au fur et à mesure et on devrait gagner en sérénité d'ici les premiers matchs de championnat. C'est pour cela que le challenge est intéressant. J'ai des jeunes joueurs qui vont progresser. "

Pour les garçons le début de championnat ne se tiendra pas à la maison mais dans le Var, à Sainte-Maxime, le 15 septembre. Pour Saint-Claude, il faudra attendre le 22 et la réception de Monaco.


  • 21/08/2018

C'est le moment de commencer à vous évoquer l'actualité de notre réserve masculine senior qui jouera encore cette année, malgré un précédent exercice correcte où le championnat aura été dominé par deux ogres, Cannes-Mandelieu et Carros, en Excellence Régionale.

De retour sur le banc après une quasi-saison complète avec la Nationale 2 où il a beaucoup appris, Jean-Michel Charloton a fait reprendre la préparation physique à ses garçons le 14 août dernier. « L'effectif est encore léger. Mais il va prendre de l'ampleur d'ici la fin du mois. On court et on fait du renforcement musculaire. L'état d'esprit est bon pour le moment mais on attend un premier test samedi. »

En effet, les garçons, avec une seule séance en salle dans les jambes, iront à Fréjus, pensionnaire de Pré-Nationale, la division du dessus, pour un premier match amical. Un programme qui pourrait en comprendre au moins cinq, uniquement face à des équipes de PNM. « C'est fait exprès. On va mettre un peu de temps à se roder mais ça va le faire. Le plus important est que ce groupe fonctionne rapidement. »

Une nouvelle cohésion est à trouver car si l’ossature est toujours la même, on enregistre deux arrivées et une nouvelle vague de la génération de -17 ans que porte Cyril Carle depuis plusieurs saison. « En comptant large, j'en ai neuf de Cyril ! C'est bien pour la formation du club. Ils restent chez nous et ça leur montre qu'ils peuvent avoir leur place en senior avec du travail. »

Jean-Michel se dit donc satisfait du groupe qu'il a entre les mains. Ambitieux, il sait pour autant qu'il reste encore beaucoup de travail afin d'être prêt pour le premier match de la saison le 15 septembre. Un premier déplacement à 20h00 direction Sainte-Maxime. « On aura de quoi faire vibrer et jouer sans temps mort à Saint-Claude. » Première réception, Monaco, le 22 septembre à 18h00.